Exposition photos Love stories dans le 20e

exposition love stories

Après la publication en ligne des témoignages d’amour d’habitants du 20e arrondissement, l’exposition ouvre ses portes le 6 juillet 2022. Les photos de Gaëlle Guse accompagnent les textes de Pauline Pellissier et Anne Josse dans une série de portraits authentiques et touchants. Rendez-vous au Lou Pascalou, café bien connu des habitants du 20e et des amoureux d’art et de culture.

Coulisses d’une séance photos « Love Stories »

Lorsque Pauline et moi rencontrons les habitants du 20e qui ont répondu à l’appel sur les réseaux sociaux ou sur le site Mon Petit 20e, c’est toujours accompagnées de Gaëlle. C’est elle qui organise le shooting photos, sur le lieu même du rendez-vous : un café, une boutique, un jardin publique, une ruelle. Si les premiers rendez-vous ont eu lieu au café Lou Pascalou, nous avons ensuite opté pour des lieux différents, choisis par les habitants. La séance se passe toujours très naturellement et démarre bien souvent sans que les personnes s’en rendent vraiment compte. En effet, Gaëlle aime saisir les moments d’échange durant l’interview. Rien de tel pour oublier l’appareil photos ! L’interview terminée, un temps est consacré aux prises de vues complémentaires. Bien évidemment, chacun a donné son autorisation pour diffuser les images sur les réseaux sociaux, le site du média et lors de l’exposition. Condition sinequanone pour figurer dans la galerie Love Stories.

portraits de couples du 20e arrondissement de paris

L’exposition : pivot entre deux saisons

L’exposition photos organisée au café Lou Pascalou marque la fin de la saison 1. Et qui dit saison 1 dit…saison 2. Vous êtes déjà plusieurs à vous être inscrits pour participer à LOVE STORIES 2. Si vous aussi vous souhaitez faire partie de l’aventure, écrivez-nous dès à présent : monpetit20e@gmail.com.

Et surtout, venez nous rencontrer mercredi 6 juillet pour échanger avec l’équipe de reporters et les premiers habitants à s’être prêtés au jeu

exposition photos LOVE STORIES

Par amour du 20e !

Le nom du média Mon petit 20e rappellera aux plus anciens et aux amoureux de bandes dessinées, le supplément du Journal « Le Vingtième siècle » : « Le petit vingtième ». Un reporter fictif, Tintin, y relatait ses découvertes dénichées à travers le monde. Son rédacteur en chef, George Rémi, plus connu sous son pseudo Hergé, consacrera ensuite une série de bande dessinée à ce reporter sans intrépide et son chien Milou…

Si le reportage et le 20e sont au cœur du média Mon petit 20e, c’est un périmètre plus restreint qui intéresse sa conceptrice Pauline Pellissier. Derrière le « 20e » ce n’est plus un siècle que nous explorons, mais le dernier arrondissement à avoir rejoint Paris. L’aventure se niche à chaque coin de rue du 20e arrondissement. Avec ses journalistes et rédacteurs (dont je fais désormais partie), Pauline invite les lecteurs à découvrir ou redécouvrir la richesse de ce territoire parisien unique. Journaliste web, Pauline s’y installe en 2012. A la recherche d’informations sur son nouveau lieu de vie, elle ne trouve aucun média qui réponde à sa curiosité. Alors, elle le crée !

 » L’idée est de miser sur les réseaux sociaux pour moderniser l’information locale, en perte de vitesse chez les jeunes générations. En effet, le lectorat de PQR se compose majoritairement de personnes âgées de 50 ans et plus. Pourtant, toutes les générations semblent vouloir œuvrer au renforcement du lien social dans notre société : on cherche à mieux connaître ses voisins, à consommer local, à soutenir ses commerces de quartier. » Pauline Pellissier

Mon petit 20e, c’est aujourd’hui une page Facebook, un blog et un mur Instagram.

Pauline Pellissier

Les origines de Love Stories

A l’origine de Love Stories, une rencontre, 3 femmes, un amour commun pour le 20e arrondissement de Paris.

Pour en savoir plus, c’est ici

Pour me rendre à l’exposition

Le café Lou Pascalou se situe au 14 rue des Panoyaux dans le 20e arrondissement. Savez-vous que c’est ici qu’ont eu lieu les premières rencontres Love Stories ? Un endroit simple, authentique, humain, accessible, à l’image de cet arrondissement que nous aimons tant !

  • Vernissage : le 6 juillet, à partir de 19h00
  • Durée de l’exposition : jusqu’au 30 août 2022
café lou pascalou

One comment

  1. Graff dit :

    Coucou Anne, je viendrai ce week-end pour découvrir cette expo….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *